Les rendez-vous des bibliothèques municipales de Lyon

Concert - Musique - adultes

Le Décaméron, 1545

ATTENTION :Séance annulée Le vendredi 15 mai de 16h15 à 17h15 - bibliothèque de la Part-Dieu

Condition d'accès

Animation annulée

Le Décaméron de Boccace a été vivement critiqué pendant des siècles. Et pourtant, il demeure source d'inspiration pour des générations d'artistes.

Lors de la peste à Florence, après s'être rencontrés à Santa Maria del Fiore, de jeunes gens décident de se retirer dans les collines toscanes afin de passer le temps à l'abri de l'épidémie. Ils se retrouvent dans un paradis terrestre pour raconter à tour de rôle des nouvelles.

Ces nouvelles ont fait rire, elles ont choqué et interrogé. Le Décaméron a été mis à l'Index lors de l'Inquisition et n'a pas cessé de créer des polémiques au cours du temps. Ce programme présente plusieurs nouvelles liées aux femmes et à leurs rapports avec les hommes.

Ce concert-lecture, donné par l'ensemble Le Ridotto, est organisé dans le cadre du colloque Boccace Lyonnais. La réception lyonnaise de Boccace au siècle d’or de l’imprimerie (1450-1620).

Intervenant(s) :
Florence Grasset - Soprano

Après des études d'archéologie, Florence Grasset décide de se consacrer exclusivement à la pratique de la musique. Elle intègre la Haute École de Musique de Genève-Neuchâtel où elle reçoit un Bachelor puis un Master de chant lyrique dans la classe de Jeanne Roth. Parallèlement, Florence Grasset fréquente assidûment le Centre de Musique Ancienne de Genève où elle bénéficie entre autres des conseils de Gabriel Garrido et Leonardo García Alarcón pour l'interprétation de la musique baroque. Elle se produit régulièrement en concert, comme soliste ou en formation chorale, au sein de divers ensembles en Suisse romande. Sur scène, Florence Grasset aime aussi l'éclectisme. Elle interprète le rôle de la Musica dans l'Orfeo de Claudio Monteverdi, avec la compagnie Ouverture Opéra (mise en scène d'Olivia Seigne) en septembre 2016. En juin 2018, elle chante le rôle de Lucy dans le spectacle lyrique "Dracula, buveur de sons" (musique de Thierry Besançon et mise en scène de Gérard Demierre).

Nicolas Hémard - Récitant

Nicolas Hémard aime chanter l'Italie.
Lors d'une année d'études à Vérone en 2009, il accompagne le comédien Roberto Puliero en tournée dans les villas véronaises : ce dernier raconte en dialecte l'histoire du Palio de Vérone. Naît alors ce goût pour l'histoire et la langue italiennes. Il obtient d'abord un Master en Langue, Littérature et Civilisation Italiennes à l'Université de Lyon en 2011, puis il perfectionne sa pratique instrumentale avec sa sacqueboute à la HEM de Genève, où il obtient un Bachelor en 2014.
L'ensemble Le Ridotto naît à Vérone lors de son premier concert à la villa Giusti, en 2011. Avec Le Ridotto, Nicolas Hémard entend créer chaque année un programme autour d'une œuvre littéraire italienne, traduite en françois aux XVI-XVIIe siècles. Musique, littérature et histoire rencontrent un public de spécialistes et de néophytes le temps d'une soirée.
Nicolas Hémard étudie la déclamation en français de la Renaissance avec Olivier Bettens depuis 2013.

Ulrik Gaston Larsen - Luth

Ulrik Gaston Larsen étudie la guitare romantique et le luth au Conservatoire National Supérieur de Musique d’Oslo (Norvège) avant de compléter ses études de luth, guitare baroque, théorbe et musique ancienne avec Rolf Lislevand à la Staatliche Hochschule für Musik Trossingen (Allemagne) et de chant baroque avec Maria Cristina Kiehr.
Il participe, au sein de différentes formations comme Ensemble Correspondances, La Fenice, Ensemble Kapsberger, Les Surprises, Capella Sanctæ Crucis, Finnish Baroque Orchestra, Il Delirio Fantastico, Stella Matutina, La Pulcinella, La Main Harmonique, Norwegian Baroque Orchestra, à de nombreux concerts dans toute l´Europe, en Amérique Latine, et a participé, entre autres, à l’enregistrement de Rolf Lislevand et l’Ensemble Kapsberger «Scaramanzia» (Naïve) (1er prix Echo Klassik 2017,«Meilleur Disque Classique» Norvège 2016), avec Il Delirio Fantastico «Concerti di Parigi» (Choc Classica) et «Concerti di camera» (5 diapasons), avec La Chapelle rhénane pour une production autour d’Heinrich Schütz (K617/Harmonia Mundi)(Diapason D'or, Goldberg 5), avec Ensemble Correspondances pour un disque double «Le ballet Royal de la nuit» (Choc Classica, Diapason D'or, Gramophone Editors Choice), avec Ophélie Gaillard et Pulcinella Orchestra un double disque consacrée à Boccherini (Trophées Radio Classique, 5 Diapason, 4 Forte Télérama). Il participe régulièrement à des émissions de radio à travers toute l’Europe.

Quoi ?

Où ?