Les rendez-vous des bibliothèques municipales de Lyon

Colloque - Patrimoine - adultes

Boccace Lyonnais

La réception lyonnaise de Boccace au siècle d’or de l’imprimerie (1450-1620)

ATTENTION :Séance annulée Le vendredi 15 mai de 10h00 à 17h15 - bibliothèque de la Part-Dieu

Condition d'accès

Animation annulée

Si la fortune imprimée de Boccace en France débuta à la fin du XVe siècle à Paris, Lyon s’imposa rapidement comme un foyer de réception et de diffusion majeur de l’œuvre du Certaldese en France.

La situation privilégiée de la ville rhodanienne, creuset culturel et ville phare de l’imprimerie française, a été amplement étudiée par la recherche ces dernières années ; on sait à quel point Lyon fut un centre important de l’italianisme français et un relais essentiel pour la production et la diffusion du livre italien. Or, la figure et l’œuvre de Boccace jouèrent dans le rayonnement des lettres italiennes à Lyon un rôle clé, dont témoignent, d’une part, les nombreuses éditions lyonnaises de son œuvre et, davantage encore, la quantité importante de traductions, d’adaptations et d’imitations de Boccace composées dans la cité. Comme l’illustre avec éclat la collaboration entre l’imprimeur Guillaume Roville et le plus français des « gentilshommes florentins », Lucantonio Ridolfi, Lyon réserva à Boccace une réception bien spécifique, et donna naissance à une production éditoriale et littéraire qui n’avait pas d’équivalent direct à Paris, ni dans d’autres villes d’édition françaises.

La vocation de ce colloque est d’examiner ce phénomène de réception original, pour tenter de comprendre comment se forgea au XVIe siècle ce « Boccace Lyonnais », envisagé comme un corpus d’éditions hétéroclite, constitué à la fois d’impressions lyonnaises de son œuvre, de traductions et d’adaptations composées à Lyon, et de compositions et d’imitations diverses, inspirées de Boccace et parfois faussement attribuées à lui. L’objectif est de mettre au jour une réception proprement lyonnaise de Boccace et de prendre la mesure de son influence sur la vie littéraire à Lyon à la Renaissance, de Symphorien Champier à Maurice ou à Claudine Scève. Au travers de cette enquête, c’est aussi la construction d’une figure d’auteur originale que nous proposons de cerner, à partir des péritextes de ses éditions et de commentaires qui, à l’image du Ragionamento havuto in Lione de Ridolfi, tendent à redéfinir l’ethos de l’humaniste florentin, et à l’inscrire au panthéon des auteurs « lyonnais ».

Ce colloque promet ainsi à la fois d’apporter de nouveaux éléments à l’archive déjà consistante de la vie intellectuelle et littéraire à Lyon au XVIe siècle, mais aussi de renouveler l’étude de la réception française de Boccace, considérée jusqu’ici à une échelle essentiellement nationale ou européenne. Boccace révèle à Lyon un visage inédit : en saisir les contours promet d’ouvrir de nouvelles perspectives pour comprendre la genèse d’un canon européen.

Les communications seront suivies d'un concert-lecture donné par l'ensemble Le Ridotto « Le Décaméron, 1545 ».

 

Colloque international organisé par l’Association RHR (Association d’études sur la Renaissance, l’Humanisme et la Réforme), en collaboration avec l’IHRIM (Institut d’histoire des représentations et des idées dans les Modernités, UMR 5317), le Centre Gabriel Naudé (ENSSIB, EA 7286), la Bibliothèque municipale de Lyon, et avec le soutien du Labex COMOD (Constitution de la Première Modernité, ENS Lyon).

Organisation : Michèle Clément (Université Lyon II), Raphaële Mouren (Warburg Institute, Londres – Centre Gabriel Naudé), Nora Viet (Université Clermont-Auvergne).

 

Quoi ?

Où ?