Les rendez-vous des bibliothèques municipales de Lyon

Exposition - Arts - tous publics

KOTYA LIBAYA + TREES

Deux expositions de photographies proposées par le Collectif Item. Vernissage jeudi 13 sept 18h30

Du mardi 4 septembre à 10h00 au samedi 13 octobre à 14h00 - bibliothèque du 1er

On dit des espèces vivantes, propres à un milieu, qu’elles sont endémiques. On le dit également d’un trouble permanent qui sévit sur un territoire. Qu’ils soient rares dans les zones désertiques de Dubai ou à profusion dans les forêts tropicales du Congo, les arbres sont abattus tour à tour par la richesse ou la pauvreté. Leur disparition questionne la viabilité de nos sociétés et leur vulnérabilité. Peut-on construire durablement et sainement nos existences en détruisant notre propre environnement ? Léonora Baumann, Franck Boutonnet et Philippe Somnolet du Collectif item prennent les arbres à témoins.

Vernissage jeudi 13 septembre 18h30

KOTYA LIBAYA - Photographies de Leonora Baumann

Travail réalisé en collaboration avec Etienne Maury et avec le soutien du prix Mentor, de Freelens, de la SCAM, du CFPJ-Médias et du studio Hans Lucas.

Vues du ciel, les forêts de la République Démocratique du Congo s’étendent à l’infini. Denses, d’apparence impénétrables, elles offrent un refuge à des milliers d’espèces animales et abritent une flore d’une diversité exceptionnelle. Ce puits de carbone naturel d’une valeur inestimable pour la lutte contre le réchauffement climatique (le bassin du Congo représente la 2ème réserve mondiale en bois tropical) est de plus en plus menacé. Faute de stabilité économique et politique, une triple exploitation hors de contrôle à laquelle même les réserves et Parc Nationaux n’échappent pas, met en danger l’équilibre écologique du territoire et l’avenir de ses habitants. D’une part, la population trouve à travers le déboisement et l’agriculture traditionnelle sur brûlis des réponses immédiates et nécessaires à ses besoins quotidiens : bois de chauffe et terres cultivables. D’autre part, à l’Est du pays notamment, différentes milices armées ont la mainmise sur le commerce de makala –charbon de bois en swahili–, source d’argent facile là où moins de 5% de la population a accès à l’électricité. Enfin, des exploitants internationaux peu scrupuleux profitent largement de la déliquescence de l’État Congolais pour exploiter souvent illégalement les différentes essences présentes dans le pays. Dans les décennies à venir, les 80 millions de congolais seront frappés de plein fouet par le dérèglement climatique.

Leonora Baumann, photographe indépendante, a rejoint le collectif item en 2017. Dans le cadre de ses études en photographie documentaire en 2014, elle fait un stage dans une rédaction en République démocratique du Congo. Depuis, elle y retourne régulièrement pour réaliser des travaux sur l’environnement ou la condition de la femme. Elle questionne l’évolution d’une société en mutation où les conflits, la pauvreté, mais aussi la généralisation d’internet remettent parfois en cause les traditions. Elle est actuellement basée en Haïti.

TREES - Photographies de Franck Boutonnet et Philippe Somnolet

Dubaï se propose comme habitat contemporain, haut de gamme et offshore, bâti sur la nouveauté perpétuelle et la démesure. Le luxe y est une bienveillance, l’expression légitime de la richesse et un inépuisable débouché pour la main-d'oeuvre sur laquelle tout repose.  Dubaï est un projet sans fin, le présent est un chantier perpétuel, une société de service en croissance permanente, mise à la disposition d’une classe affaire mondialisée. Autour de ces arbres, une mondialisation sûre d’elle-même et épanouie se propose en société intégrée, comme un produit manufacturé. Dubaï est depuis 2014 une marque déposée. La violence immédiatement perceptible dans ces images suscite notre empathie. Elle s’exerce sur les seuls éléments de notre échelle qui viennent, à juste titre, réoccuper le centre du paysage pour en devenir l’étalon. Photographier ces arbres, c’est les prendre à témoin. Endémiques et naturels, clairement relégués au passé d’un projet artificiel et futuriste, ils questionnent le présent qui s’étire entre eux et cette proposition de nouvel habitat.

Frank Boutonnet, photographe professionnel, fonde en 2001 le collectif item avec Bertrand Gaudillère, pour « ne pas rester les yeux fermés ». La photographie sera documentaire. Le fil rouge va s’étirer et se tordre dans tous les domaines d’une pratique professionnelle de plus en plus exigeante. Il construit et impose un cheminement : les travailleurs pauvres dans le monde, l’homoparentalité en France, le micro crédit, la ruralité, le Moyen Orient, ou le 20ème siècle à travers les hommages populaires rendus à l’occasion des funérailles des dernières grandes figures marquantes.

Philippe Somnolet, anthropologue, travaille l’image et observe comment elle nous travaille. Impliqué dans l’enseignement, il multiplie les terrains de recherche et engage l’anthropologie dans des domaines variés : photographie, architecture, relations internationales, notamment en collaborant avec l’université Lyon 2, l’Ecole Supérieure nationale d’architecture de St Etienne, l’Ecole nationale des travaux Publics d’Etat ou les Beaux-Arts de Beyrouth.

Le collectif Item basé à Lyon depuis 2001, est ancré dans l’exigence d’une production indépendante de qualité et d’un engagement à s’inscrire dans le champ du documentaire. Mêlant principes d’indépendance et de solidarité, il permet à ses membres de préserver leur démarche d’auteur et de maîtriser la production de leurs images. Lieu d’émulation, d’élaboration, de résistance et de construction, le Collectif item rassemble aujourd’hui 12 photographes, un graphiste et une vidéaste. www.collectifitem.com

 

  • Condition d'accès

    Entrée libre dans la limite des places disponibles
    Gratuit

  • Lieu

    bibliothèque du 1er
    7 Rue Saint-Polycarpe - 69001 Lyon

    Horaires et accès détaillés
  • Renseignement

    04 78 27 45 55

Quoi ?

Où ?